“La mort des amants” di Charles Baudelaire

LA MORT DES AMANTS Nous aurons des lits pleins d’odeurs légerès, Des divans profonds comme des tombeaux, Et d’étranges fleurs sur des étagères. Ecloses pour nous sous des cieux plus beaux. Usant à l’envi leurs chaleurs dernières Nos deux coeurs seront deux vastes flambeaux, Qui réfléchiront leurs doubles lumières Dans nos deux esprits, ces miroirs… Continue Reading